Les investisseurs se détournant de plus en plus des placements traditionnels pour se diversifier et pour générer des gains à long terme peu volatils et stables, les vins raffinés sont à l’honneur. Mais pour la plupart des investisseurs, le monde des vins fins est une sphère difficile à aborder. Et, bien que les avantages et la rentabilité soient clairs, les exploiter est une question plus délicate. Suivez ces conseils si vous voulez investir dans le vin.

#1 Investir dans le vin : ne vous fiez pas au hasard

Investir dans le vin ne doit pas être considéré comme un jeu. Un bon investisseur doit connaître le terrain sur lequel il s’engage. Votre investissement dans le vin doit être longuement mûri. Le hasard n’y a pas sa place. L’investisseur doit connaître avec certitude les réelles possibilités de revalorisation. Évitez d’investir tout votre capital dans les vins. Ne demandez pas non plus de prêts pour investir dans le vin.

conseils pour investir dans le vin/investir dans le vin

#2 Investir dans le vin: étudiez les marchés

Bien qu’il ne soit pas facile de prédire les tendances futures du marché vinicole, il est essentiel d’étudier à fond le marché en vue d’en déterminer les conditions. Les vins et les vignobles les mieux valorisés sont ceux qui reçoivent des notes très élevées de la part de critiques renommés, notamment nord-américains.

#3 Évitez les contrefaçons

Malgré les nombreux contrôles effectués par les maisons de ventes et par les viticulteurs eux-mêmes pour éviter la contrefaçon, la contrefaçon reste relativement facile à créer, notamment lorsqu’il s’agit de vins rares et convoités. Pour cette raison, il est essentiel, en tant qu’acheteur, de vérifier l’origine du vin ainsi que la réputation du vendeur.

#4 Misez sur les magnums issus de vignoble de renommée

Chaque fois que vous le pouvez, recherchez des vins de grands formats, tels que des magnums ou des jéroboams. La raison est double. D’une part, ces formats permettent de préserver le vin et donc d’augmenter sa longévité. D’autre part, compte tenu de l’exclusivité de ce type de formats, de nombreux collectionneurs les considèrent comme ayant une valeur particulière.

#5 Essayez de connaître l’histoire des vignobles

Comme pour tout investissement, vous devez connaître le produit que vous achetez. Vous aurez besoin de connaître certains aspects uniques de l’investissement dans le vin, comme l’influence d’un millésime et son attrait pour un collectionneur. Les millésimes rares sont également préférés aux millésimes les plus courants. Plus les vins sont rares, plus ils sont recherchés en raison du manque de bouteilles en circulation. Un autre aspect clé à comprendre est celui des régions viticoles.

#6 Diversifiez votre portefeuille

Lorsque vous investissez dans le vin, vous devez diversifier vos positions, comme pour les actions. Un portefeuille de vins doit inclure une variété de millésimes. Vous devez également acheter des vins de différentes régions du monde. Faire le plein de vins d’une seule région ou d’un seul millésime peut être une recette pour un désastre sur la route.

#7 Soyez patient

Lorsqu’il s’agit d’investir dans le vin, il faut être patient pour acheter au moment. Contrairement à certains investissements en actions, le vin peut mettre un certain temps à prendre de la valeur. Bien que cela puisse sembler être mauvais pour certains investisseurs, cela pourrait en fait être une bonne chose pour les investisseurs qui entrent tôt dans le jeu et qui ont du temps à revendre.

#8 Envisagez des caves professionnelles

Stocker soi-même du vin destiné à être investi est très risqué. Pour que le vin atteigne son plein potentiel, il doit être conservé à une température fraîche, dans un lieu sombre, et à l’abri des secousses et de l’humidité excessive. Les experts recommandent vivement une cave professionnelle afin d’obtenir une rentabilité plus élevée lors de la vente.