La rénovation énergétique des logements et des bâtiments répond à des enjeux importants. En fait, cela permet de lutter contre le changement climatique, de soutenir le pouvoir d’achat et d’améliorer la qualité de vie. Si vous avez besoin d’améliorer l’isolation de votre maison, ou encore de diminuer votre facture de chauffage et d’avoir une chaudière plus performante, cette solution vous intéressera sûrement.

Savez-vous que vous pouvez prétendre à des aides pour payer les travaux de rénovation énergétique de votre logement ? Effectivement ! D’ailleurs, ces aides sont disponibles pour les particuliers, mais aussi pour les bailleurs sociaux.

Cet article va vous présenter d’autres programmes et dispositifs d’aides disponibles ainsi que les prêts à taux réduit pour la rénovation énergétique. 

Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH

Savez-vous qu’à part la possibilité d’obtenir la prime CEE, vous pouvez également prétendre à d’autres aides pour la rénovation énergétique de votre habitation ? Effectivement ! L’Agence Nationale de l’Habitat est un établissement public, placé sous la surveillance de nombreux ministères, comme :

  • Le ministère en charge de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
  • Le ministère de la Transition écologique

Cette entité a pour mission d’aider les particuliers à améliorer l’état de leurs logements privés existants. En fait, pour encourager les travaux de rénovation et de réhabilitation des habitations, l’ANAH propose des aides financières aux propriétaires occupants modestes ainsi qu’aux syndicats de copropriétés.

Si vous êtes propriétaire bailleur, vous pouvez bénéficier de certaines aides via un contrat. Cela permet de faciliter la mise à disposition d’un parc locatif rénové.

maison dans la natuer pour rénovation énergétique

Les aides Éco-prêt à taux zéro

Ce programme vous permet de financer la rénovation énergétique de votre habitation sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts. Sachant qu’avec ce dispositif, le prêt peut aller jusqu’à 50 000 £.

D’une manière générale, le prêt est destiné à toutes les personnes physiques, comme les propriétaires occupants ou les bailleurs, y compris celles qui sont en copropriété, ainsi qu’à toutes les sociétés civiles non-assujetties à l’impôt sur les sociétés, dont au moins un des associés est une personne physique.

Comme les autres dispositifs, l’Éco-prêt à taux zéro est également soumis à certaines conditions dans le cadre du type de logement. En fait, celui-ci doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux. Si vous êtes bailleur, le logement doit être loué étant une résidence principale.

Il importe de noter qu’un seul Éco-prêt à taux zéro peut être accordé par logement, sauf au recours à un Éco-prêt à taux zéro complémentaire, sans que le montant global des deux emprunts n’excède 30 000 £.

MaPrimeRénov’Sérénité

Ce dispositif permet de simplifier l’accès aux aides financières et de bénéficier  des aides disponibles par les particuliers.

En effet, il s’agit d’un conseil et d’une aide financière pour assister les ménages aux ressources modestes dans leur projet de rénovation énergétique globale de leur logement.

Le programme d’aide de MaPrimeRénov’Sérénité est accordé aux ménages aux ressources modestes et très modestes ainsi qu’aux propriétaires occupants un logement individuel. En outre, les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriétaires sont aussi éligibles.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide de ce dispositif, votre logement doit répondre à certaines conditions. En fait, il doit avoir plus de 15 ans et que les travaux de rénovation doivent être réalisés obligatoirement par une entreprise ou un artisan qualifié reconnu garant de l’environnement (RGE).