Travailler dans le même secteur et effectuer les mêmes tâches au quotidien peut devenir ennuyeux au fil du temps. En quête de nouveauté, de nombreux travailleurs choisissent donc d’effectuer une reconversion professionnelle. Ce choix leur permet non seulement d’acquérir de nouvelles compétences, mais aussi de travailler dans un secteur différent. Au nombre des secteurs professionnels, attirant de plus en plus de travailleurs, figure le secteur de l’esthétique. Vous envisagez également de vous reconvertir dans ce secteur, mais vous doutez de votre choix ? Les métiers de l’esthétique sont-ils donc un choix judicieux pour une reconversion professionnelle ? Voici tout ce qu’il y a à savoir à ce sujet !

Prothésiste ongulaire : une spécialité très en vogue

Le métier de prothésiste ongulaire est devenu populaire durant ces dernières années. Le prothésiste ongulaire est un professionnel spécialiste de la pédicure et de la manucure. Il connaît parfaitement bien les ongles et prodigue une multitude de soins dans le but de les mettre en valeur qu’ils soient longs, courts, cassés ou même rongés. Pour ce faire, il aura recours à diverses techniques telles que la pose de faux ongles, l’application de vernis, de paillette, etc. Les missions de ce professionnel sont assez nombreuses.

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Le métier de prothésiste ongulaire ne s’improvise pas. Pour devenir prothésiste ongulaire vous aurez nécessairement besoin de suivre une formation bien précise afin d’acquérir les connaissances nécessaires à l’exercice de ce métier.

La profession est accessible après une formation ou sur expérience. Bien qu’aucun diplôme ne soit exigé pour la pose de faux ongles, seules les personnes disposant d’un CAP esthétique ont l’autorisation d’effectuer une manucure ou une pédicure. Le CAP esthétique est un diplôme qui se prépare pendant deux ans après la fin du collège.

Cependant, si vous envisagez une reconversion et que vous recherchez une formation de prothésiste ongulaire, vous serez heureux de savoir qu’il existe une multitude de centres de formation proposant des formations diplômantes et qualifiantes en la matière. Ces formations sont disponibles aussi bien en présentiel qu’en ligne. Le choix vous reviendra.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir prothésiste ongulaire ?

Pour devenir un prothésiste ongulaire à succès, vos aptitudes ne doivent pas seulement se limiter à votre diplôme ou à votre formation. Vous devez également posséder un certain nombre de qualités. Le métier de prothésiste ongulaire nécessite avant tout de la rigueur et de l’attention. À cet effet, le prothésiste angulaire doit toujours s’informer des allergies et différents traitements du client. Durant ses heures de travail, il doit être très attentif, car une manucure ou une pédicure mal effectuée peut avoir de nombreuses conséquences.

  4 raisons pour lesquelles vous devriez vous former pour parler en public

Le prothésiste ongulaire doit aussi faire preuve de dextérité manuelle. Son apparence doit être bien soignée et il doit se montrer accueillant et empathique envers la clientèle. La créativité et l’imagination sont aussi des qualités que ce professionnel doit posséder.

Quelles sont les possibilités de carrière et d’évolution du prothésiste ongulaire ?

Le prothésiste ongulaire peut travailler dans un bar à ongle. Il peut aussi obtenir du travail dans un salon de beauté, un salon de coiffure ou un spa. En effet, ces instituts ont généralement une section en charge des soins ongulaires. Avec le temps, il est possible d’accéder à des postes plus importants tels que directeur/directrice d’institut ou formateur/formatrice. Vous pouvez aussi vous installer à votre propre compte en ouvrant votre propre institut.

Le salaire d’un prothésiste ongulaire dépend d’un certain nombre de facteurs tels que le lieu d’exercice, l’expérience, la ville d’exercice. Toutefois, le salaire brut mensuel d’un prothésiste ongulaire débutant peut être estimé à environ 1 430 euros.

Coiffeur ou coiffeuse : un métier de l’esthétique indémodable

La coiffure est un métier de l’esthétique qui a fait son apparition depuis plusieurs siècles. Et malgré le temps qui passe et l’évolution du monde, il reste toujours l’un des métiers de l’esthétique les plus importants. Les techniques de coiffure n’ont d’ailleurs cessé de se moderniser avec le temps. Aujourd’hui, le métier ne se limite pas seulement à effectuer des coupes. Le coiffeur assure de nombreuses missions telles que le lavage, la coloration, le brushing, le séchage et réalise différents types de coiffure.

Comment devenir coiffeur ?

Pour devenir coiffeur, vous devez être détenteur d’un diplôme professionnel tel que le CAP coiffure ou le CAP perruquier-posticheur. Si vous avez pour ambition d’ouvrir votre propre salon de coiffure, il vous faudra un Brevet professionnel de coiffure, un Bac pro perruquier-posticheur ou un Brevet de maîtrise de coiffure.

Pour vous reconvertir, vous avez bien sûr la possibilité d’effectuer une formation à distance, vous permettant par la suite de vous présenter à l’un de ces diplômes.

Quelles qualités pour devenir coiffeur ?

Si vous souhaitez être coiffeur, vous devez aussi posséder quelques qualités. Vous devez notamment être ouvert, accueillant et savoir écouter vos clients. Il est aussi important d’avoir le sens de l’esthétisme, de faire preuve de créativité et d’être résistant à la fatigue.

  Une formation à distance en anglais s'adapte à vos objectifs

Une fois votre diplôme en main, vous pourrez travailler dans un salon de coiffure, un salon de beauté ou ouvrir votre propre salon. Il est également possible de devenir coiffeur dans le domaine artistique notamment sur les plateaux cinématographiques ou au théâtre. Le salaire mensuel brut d’un coiffeur débutant est d’environ 1 430 euros.

Esthéticien(ne) : une profession complète dans l’esthétique

Le métier d’esthéticien(ne) est assez généraliste. En effet, il synthétise plusieurs activités en un seule. L’esthéticien(ne) se doit donc d’être un professionnel polyvalent et complet.

Quelles sont ses missions ?

Les missions de l’esthéticien(ne) sont larges et très variées. Il s’occupe de différents soins de beauté tels que les soins de peau, l’épilation, la pédicure, la manucure, le maquillage, des massages relaxants ou tonifiants, etc.

Comment devenir esthéticien(ne) ?

Le métier d’esthéticien(ne) nécessite l’apprentissage de nombreuses connaissances théoriques et pratiques. Pour obtenir ces connaissances, il faut se former et obtenir les diplômes requis. Les diplômes suivants pourront vous permettre d’intégrer la profession d’esthéticien(ne) :

  • Le CAP esthétique (accessible jusqu’à 30 ans),
  • le BAC pro esthétique,
  • le BTS des métiers.

Il existe également de nombreuses formations aussi bien à distance qu’en présentiel de durées variables qui pourront vous permettre d’obtenir toutes les compétences nécessaires à l’exercice de cette profession.

Pour être esthéticien, vous devez aussi être polyvalent, avoir une bonne capacité d’adaptation et avoir des compétences de vendeur pour conseiller les clients sur les produits de beauté.

Maquilleur ou maquilleuse : un métier moderne

Le métier de maquilleur a connu une véritable expansion au cours de ces dernières années. Il s’est beaucoup modernisé et a évolué avec le temps. Le maquilleur est un professionnel très sollicité. Sa mission principale consiste à embellir le visage de son client ou de sa cliente.

Pour cela, il utilise divers outils tels que les pinceaux, les crayons, les fonds de teint, les fards à paupières… Il doit aussi tenir compte de divers éléments tels que la forme du visage et du teint de son client pour effectuer son travail.

Pour vous reconvertir dans le domaine du maquillage professionnel, vous devez obtenir le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie, au minimum. En tant que maquilleur, vous devez vous montrer créatif, habile et patient.

Après votre reconversion professionnelle, vous pourrez vous installer à votre compte ou travailler au sein d’un salon de beauté. Il est aussi possible d’exercer dans le monde artistique, notamment au cinéma, au théâtre, dans la mode, dans la musique, etc.

  Tout savoir sur le métier de développeur web

Pourquoi se reconvertir dans les métiers de l’esthétique ?

Il existe donc une multitude de métiers de l’esthétique dans lesquels vous pourrez vous reconvertir. Pourquoi choisir ce secteur en particulier pour une reconversion ? Tout simplement parce que ce secteur possède énormément de potentiel.

Un secteur plein d’opportunités et à l’abri de la crise

Tout être humain, peu importe son sexe, ressent toujours le besoin de se faire beau ou belle. De ce fait, le secteur de l’esthétique ne cesse de croître et ne connaît pratiquement pas de crise. De plus, c’est un domaine plein d’opportunités, car la filière beauté emploie beaucoup de personnel. Vous avez donc énormément de chance d’obtenir rapidement un emploi après votre reconversion.

Des métiers accessibles avec des formations courtes

Si vous souhaitez effectuer une reconversion professionnelle, la durée de la formation sera un critère à ne pas négliger. Les métiers de l’esthétique ont l’avantage d’être accessibles grâce à des formations assez courtes.

Pour la majorité de ces métiers, deux années suffisent largement pour obtenir un CAP professionnel et intégrer directement le marché de l’emploi. De plus, certains métiers sont accessibles sans diplôme. Vous n’aurez besoin que d’une formation qualifiante pour intégrer le secteur.

Un secteur accessible à tout âge

Contrairement à de nombreux autres secteurs, il n’y a pas d’âge limite pour faire carrière dans les métiers de l’esthétique. Peu importe votre âge, vous pouvez choisir ce domaine pour une reconversion et une insertion rapide sur le marché de l’emploi.

Un secteur plein de nouveauté

La routine n’existe pas dans les métiers de l’esthétique. C’est un secteur qui est loin d’être ennuyeux et vous ne serez pas confronté aux mêmes problèmes tous les jours. Le secteur de l’esthétisme évolue au fil du temps, vous devrez donc également faire de votre mieux afin d’évoluer avec lui.

La possibilité de s’installer à son propre compte

Un autre avantage du secteur esthétique est qu’il vous offre la possibilité de vous installer à votre propre compte, à n’importe quel moment de votre carrière. Cela est assez intéressant puisqu’il peut être parfois très contraignant de travailler sous une hiérarchie.

Les métiers de l’esthétique revêtent donc une multitude d’avantages. Ils constituent ainsi un bon plan pour une reconversion professionnelle.

Sources

https://www.memepascap.fr/metiers/esthetique
https://www.je-change-de-metier.com/pourquoi-se-reconvertir-metier-beaute