La gestion comptable de l’entreprise correspond à la tenue de la comptabilité générale, la comptabilité auxiliaire et la comptabilité analytique. Dans la pratique, il s’agit d’assurer la véracité des comptes de la société par des tableaux de bord, des contrôles réguliers et un suivi des comptes à jour. La gestion comptable ou gestion financière traite les opérations comptables journalières, assure le suivi des immobilisations et des budgets, gère la trésorerie et les travaux d’inventaire. Elle s’occupe également des états des comptes sur un exercice. De ces travaux comptables vont découler des travaux de contrôle des coûts et des charges et d’analyse financière de l’entreprise et ce, dans le but d’assurer la pérennité de cette dernière.

Quel est le rôle de la comptabilité générale ?

La comptabilité générale est la tenue des comptes journaliers des entreprises. Il s’agit de comptabiliser les entrées et les sorties monétaires des activités par date et par ordre chronologique. Les comptables auront besoin de pièces justificatives telles que les recettes et les dépenses journalières de caisse et de banque ou encore les diverses factures d’achat et de vente.

Gestion Comptable
La gestion comptable de l’entreprise correspond à la tenue de la comptabilité générale, la comptabilité auxiliaire et la comptabilité analytique.

Gestion comptable : quelles sont les obligations comptables d’une entreprise ?

Aux yeux de la loi, toutes les petites et grandes entreprises doivent :

  • Tenir des livres comptables (livre journal, livre d’inventaire, livre des comptes) ;
  • Établir et recueillir des factures ;
  • Réaliser un bilan annuel (inventaire des actifs et des passifs à la clôture de chaque exercice comptable) ;
  • Posséder un compte bancaire de l’entreprise ;
  • Conserver les pièces comptables sur une durée d’au moins 10 ans.

Toutefois, il existe des différences entre la gestion comptable d’une PME, d’une grande entreprise ou encore des groupes de sociétés. La tenue des comptes annuels imposables des petites entreprises est simple et peut se faire en interne.

Les grandes entreprises quant à elles travaillent avec des experts comptables ou des comptables confirmés en interne ou en externe pour réaliser tous les travaux comptables annuels. Outre le bilan, elles sont tenues d’établir le compte de résultat, l’annexe et le rapport de gestion. Ces états financiers sont déposés auprès du greffe du tribunal de commerce et demandés par les actionnaires et les dirigeants lors des réunions à la fin de l’exercice.

Quel est le rôle de la comptabilité auxiliaire ?

Cette rubrique de la gestion comptable établit la corrélation entre les dettes et les créances de l’entreprise. Sur le long terme, cette étude de la trésorerie permet de jauger la capacité de la société à équilibrer les deux postes. Sur le court terme, c’est un indicateur de balance entre dettes des fournisseurs et créances des clients. Cette analyse auxiliaire permet aux dirigeants d’anticiper l’état de la trésorerie.

A noter qu’une mauvaise gestion de la trésorerie peut engendrer des difficultés de liquidités et même la faillite de l’entreprise. Il est important dans ce poste de la gestion comptable et des finances d’anticiper la capacité de cette dernière à payer ses dettes et à emprunter des liquidités. Les problèmes d’impayés et les retards de paiement peuvent engendrer des poursuites judiciaires à l’encontre de l’entreprise. Les charges des frais de justice et les pénalités pour une grosse somme ont déjà conduit beaucoup de sociétés à la cessation de leurs activités.

Quel est le rôle de la comptabilité analytique ?

Cet élément de la gestion comptable étudie les coûts et le rapprochement de chaque produit des charges de l’entreprise. Les comptables et les experts-comptables calculent les résultats analytiques des différentes activités et des décisions prises sur un exercice et les exercices précédents. Les résultats permettent d’affiner et de comparer les coûts ainsi que les ressources utilisées afin de mieux gérer la situation financière de l’entreprise.

Pourquoi le respect des principes comptables est-il obligatoire ?

Les comptables confirmés savent qu’il faut respecter quelques principes dans la tenue des comptes des entreprises pour épargner des difficultés financières et juridiques. Ce sont les fondements de la comptabilité, à savoir :

Gestion comptable
Les comptables confirmés savent qu’il faut respecter quelques principes.

1.      La sincérité

Les comptables sont tenus de respecter les règles de la gestion comptable en toute clarté. Les pièces comptables doivent être enregistrées et doivent être à portée de main des dirigeants et du service de fiscalité en fonction des besoins. Le principe de sincérité dans la comptabilité permet d’apprécier la situation économique réelle de l’entreprise à tout moment.

2.      La régularité

La gestion comptable d’une entreprise est régie par des textes règlementaires qu’il faut suivre à la lettre. Il est d’usage de les respecter et si des options des règles comptables sont retenues par la société, il est obligatoire de les mentionner dans l’annexe pour en vérifier les modalités d’application.

3.      L’image fidèle des états financiers

Il est obligatoire pour l’entreprise de fournir toutes les informations comptables à des tiers d’avoir. Les états financiers (bilan, compte de résultat, annexe…) doivent être fidèles à la réalité économique de l’entité.