Les deepfakes sont des vidéos ou des images manipulées par intelligence artificielle pour faire dire ou faire des choses aux gens qui ne correspondent pas à la réalité. Ces deepfakes posent de sérieux risques pour les entreprises, notamment en termes de réputation et de fraude. En tant qu’entreprise, il est crucial de comprendre ces risques et de mettre en place des mesures pour vous protéger. Dans cet article, nous expliquerons les dangers que représente un deepfake pour votre entreprise et les étapes à suivre pour renforcer votre cybersécurité. Bien que la technologie progresse rapidement, votre vigilance et des systèmes de défense solides peuvent faire la différence entre une crise majeure et une perturbation mineure. 

Les risques des deepfakes pour les entreprises 

Les deepfakes représentent un risque sérieux pour les entreprises. Ces vidéos, images et enregistrements audio synthétiques peuvent être utilisés pour diffuser de fausses informations, manipuler les marchés financiers ou nuire à la réputation d’une marque. Dans son blog, ExpressVPN aborde un pan des dangers que représentent les deepfakes.

Pour se protéger, les entreprises devraient :

  • Surveiller étroitement les médias sociaux et autres canaux en ligne pour détecter les deepfakes dès que possible. Plus tôt une deepfake est détectée, plus tôt elle peut être contrée.
  • Renforcer la sensibilisation et la formation. Les employés doivent être formés à la détection des deepfakes et savoir comment réagir en cas de découverte d’une deepfake ciblant l’entreprise.
  • Améliorer les mesures de cybersécurité. Des systèmes robustes de détection d’intrusion et de prévention des pertes de données peuvent aider à empêcher les pirates informatiques d’accéder aux données et aux systèmes nécessaires pour créer des deepfakes convaincantes.
  • Contrôler étroitement l’utilisation des données et des images de l’entreprise. Limitez la quantité de contenu généré par l’utilisateur publié en ligne et assurez-vous d’obtenir le consentement des employés avant d’utiliser leurs données ou images.
  • Travailler avec les législateurs pour renforcer les lois anti-deepfake. Des lois plus strictes et une application plus large peuvent dissuader la création et la diffusion de deepfakes et responsabiliser leurs créateurs.
  Tout sur le contrat de domiciliation d'entreprise
deepfakes

Les deepfakes sont une menace sérieuse qui ne fera probablement qu’empirer. En prenant des mesures proactives, les entreprises peuvent se protéger contre ce risque grandissant et atténuer les dommages en cas d’attaque. La vigilance et la préparation sont essentielles. 

Comment les entreprises peuvent-elles se protéger contre les deepfakes ? 

Pour se protéger contre les risques des deepfakes, les entreprises peuvent prendre certaines mesures.

Tout d’abord, il est essentiel de former le personnel à la détection des deepfakes. Les employés doivent apprendre à repérer les signes révélateurs comme les mouvements saccadés, le manque de naturel dans les expressions faciales et le décalage entre le son et l’image. La sensibilisation à ces indices peut aider à identifier plus facilement les fausses vidéos.

Deuxièmement, les entreprises doivent surveiller étroitement les plateformes de médias sociaux et le web en général à la recherche de contenu deepfake les concernant. Plus tôt une fausse vidéo est détectée, plus vite elle peut être signalée aux autorités compétentes et retirée. Il est également utile de surveiller les tendances et sujets viraux potentiels qui pourraient inciter la création de deepfakes ciblant l’entreprise.

Troisièmement, il est recommandé de verrouiller l’accès aux images et vidéos de cadres supérieurs et de porte-parole. Moins il y a de contenu authentique disponible, plus il est difficile de générer des deepfakes réalistes. L’entreprise doit également envisager d’utiliser la technologie de détection de deepfakes pour analyser proactivement les images et vidéos des dirigeants à la recherche de contrefaçons.

Enfin, il est conseillé aux entreprises de se tenir prêtes à réagir rapidement en cas de diffusion d’un deepfake. Elles doivent élaborer une stratégie de communication de crise pour publier une déclaration officielle identifiant la vidéo comme fausse et corriger les faits auprès du public. Plus la réponse est rapide, moins les dommages seront importants.