2019, une année charnière dans ma vie d’entrepreneur

Succès et réussite

Vous êtes peut-être comme moi. Vous aimez bien chaque année dresser le bilan des 12 mois passés, d’un point de vue pro et/ou d’un point de vue plus personnel. Rassurez-vous :), nous allons ici parler uniquement du côté pro.

J’ai toujours trouvé motivant de lire les bilans des personnes évoluant dans les mêmes sphères que moi. Le web, le digital et l’entrepreneuriat de manière assez large pour ce qui me concerne. Alors pourquoi ne pas vous faire part à mon tour d’un bilan, celui de mon année 2019 ? Sans prétention aucune bien évidemment.

J’y vois au moins 2 avantages :

  • Si vous êtes comme moi, c’est le genre d’article qui pourrait vous plaire et vous aider à vous rendre compte qui oui, il est possible de vivre de son activité sur le web
  • A titre beaucoup plus égoïste, cela me permet de mesurer le chemin parcouru. Quelque part, je m’auto-motive en rédigeant cet article 🙂

Mais assez parlé, l’heure du bilan est arrivée !

Mes attentes pour l’année passée

Objectifs 2019

Deux grands objectifs étaient rattachés à mon année 2019 :

  • Le premier concerné directement le chiffre d’affaire de l’entreprise. Il s’agissait de dépasser un certain montant de CA mensuel. En gros, faire 1,5 fois le meilleur CA au mois de l’année passée. Non, je ne parlerai pas ici de chiffres car je n’en vois pas le réel interêt, aussi bien pour moi que pour vous ! Mais je reste ouvert sur le sujet, les commentaires sont là pour en parler si vous le souhaitez 😉
  • Le second objectif était plus abstrait. Il concernait la diversification de mes revenus. Enfin ceux de ma société :). Le monde du web étant très … mouvant, diversifier au maximum me semble une nécessité. Si demain un partenaire disparait, si un levier d’acquisition se tarissait ou que sais-je encore, il faut que je limite le risque de me retrouver avec un chiffre d’affaire proche de 0.
Mesurer vos objectifs
Vous êtes-vous également fixés des objectifs pour l’année passée ?

Alors alors ?

Coupons court à tout suspense.

Même si à l’heure où j’écris ces lignes (21 décembre 2019), les chiffres de ce dernier mois de l’année ne sont pas encore connus, le premier item a été atteint plusieurs fois dans l’année. Le chiffre d’affaire lissé sur 12 mois devrait d’ailleurs dépasser celui de 2018 d’un facture proche de 1,8, soit une augmentation globale du CA de l’ordre de 80%.

Si je suis particulièrement fier de l’atteinte du premier objectif, qu’en est-il du second ? Le souci, c’est que c’est finalement assez compliqué à mesurer… Diversifier, ça veut dire quoi ?

Avoir plus de partenaires professionnels ? Je suis passé de 19 partenaires en 2018 à 30 en 2019. 60% de croissance, ça veut dire que j’ai atteins mon objectif de diversification ?

Pas forcément. Encore faut-il que ces nouveaux partenaires permettent de générer du chiffre… Et bien ces nouveaux partenaires n’ont généré que 10% du chiffre d’affaire de mes partenaires historique :(. Oui, c’est mieux que rien. Mais ce n’est clairement pas terrible.

Peut-être que diversifier peut être synonyme d’activer d’autres leviers de monétisation ? J’avais fait un test sur un nouveau levier très peu exploité en décembre 2018. Résultat ? Ce levier avait généré 35% du CA du mois en question, en faisant à l’époque le meilleur mois de la société !
Inutile de vous dire qu’en 2019, je comptais bien essayer de mettre celui-ci davantage en avant.
Alors ça a donné quoi cette année ? 23% du chiffre provient de ce fameux levier. Presque un quart du revenu global, ce n’est clairement pas négligeable ! Par rapport à l’année passée, la croissance sur ce levier est de 980% !! Champagne, non ?

Dans des proportions moindre, un autre axe de monétisation a vu son chiffre d’affaire multiplié par 2 d’une année sur l’autre. C’est moins impressionnant, mais c’est également très positif 🙂 .

Objectifs atteints ? Oui mais…

Je considère donc que les objectifs ont globalement été atteints. Mais les objectifs passés soulèvent des interrogations et suggèrent des axes d’amélioration pour ceux de 2020 :

  • Un objectif de CA, c’est bien, c’est mesurable. Mais faire du chiffre juste pour faire du chiffre, ça sert à quoi ?
  • On en a parlé un peu plus haut, l’objectif « diversification » avait tout de même un côté un peu abstrait et l’item peut être sujet à interprétation. Pour l’année à venir, ce serait plutôt pas mal d’avoir des objectifs dont la réussite serait facile à vérifier, non ?

Bref, nous aurons l’occasion d’en parler dans un prochain billet (teasing teasing 😉 ).

Euh… T’es gentil, mais tu nous avais parlé d’année CHARNIERE dans ton titre !

Calmez-vous, calmez-vous. Oui, oui, je considère 2019 comme une année charnière. Mais ça n’a pas de réel lien avec les objectifs évoqués plus haut.

2019 est une année charnière car … j’ai recruté ! Alors que je travaillais en solo depuis 2014 (enfin sans compter les personnes en sous-traitance), j’ai début juin 2019 accueilli une stagiaire dans l’entreprise. Stage qui s’est ensuite transformé en embauche. Je reviendrai probablement sur le sujet dans un article à venir, mais c’est clairement une étape structurante dans la vie de l’entreprise.

Vivre ses rêves, c'est aussi ça entreprendre
Vivre ses rêves, c’est aussi ça entreprendre !

Les tâches à confier à un interne sont clairement différentes de celles qu’on peut sous-traiter. Ca fait une énorme différence. Cela m’a notamment permis de dégager du temps pour :

  • Professionnaliser davantage certains pans de mon activité (migrations et optimisations techniques, sous-traitance, …),
  • Outiller et centraliser les échanges avec mes sous-traitants. Je suis passé sur Slack pour ça et c’est clairement un gros gain de temps pour tout le monde,
  • Automatiser une partie de mes relations avec ces mêmes sous-traitants en passant notamment par Zapier,
  • Fluidifier certains processus métiers de l’entreprise comme celui de facturation,
  • Automatisation de certaines tâches techniques redondantes.

J’en oublie certainement, mais tout cela n’aurait pas été possible sans recruter. Et à titre personnel, c’est une énorme satisfaction de se dire qu’on offre sa chance 🍀 à quelqu’un et qu’on créé un emploi !

Deuxième élément structurant de cette année 2019, j’ai lancé la création de ma seconde entreprise ! Elle devrait voir le jour en janvier 2020 si tout va bien. C’est un beau bébé et j’espère pouvoir vous en parler dans le futur. Cette dernière aura vocation à vivre et à croitre en parallèle de celle déjà existante.

J’aurai encore beaucoup de choses à écrire sur cette année qui s’achève. Elle m’a permis de comprendre davantage le sens du mot « entrepreneuriat ». Terme que je croyais pourtant déjà bien connaître, mais qui va finalement au-delà de la liberté qu’il accorde. A ce sentiment d’indépendance est venu s’ajouter cette année celui de construire. Et ça, c’est extrêmement enivrant 🙂

En résumé, 2019 aura été une très très belle année

Succès et réussite
Une belle année 2019 !

Alors on récapitule en quelques points cette année passée :

  • Les objectifs de la société ont tous été atteints
  • L’automatisation a permis de fluidifier l’activité de l’entreprise
  • J’ai embauché
  • J’ai lancé la création d’une seconde entreprise

Que pensez-vous de tout ça ? De votre côté, comment s’est passé votre année ? N’hésitez pas à partager avec nous le chemin parcouru pendant les derniers 365 jours dans les commentaires 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!