aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
21/02/2017

Transports : une délégation du Parlement européen visitera Airbus, le Port de Marseille et la gare Saint-Charles

Une délégation de 11 députés de la commission des transports et du tourisme, menée par sa présidente Karima Delli (Verts/ALE, FR), se rendra à Toulouse et à Marseille du 21 au 23 février. Les députés rencontreront des représentants du grand port de Marseille, d'Airbus, de la SNCF, des autorités régionales et des projets de transport urbain, afin de débattre de la mise en place de corridors RTE-T (réseaux trans-européens), des solutions de transport urbain, de la compétitivité de l'industrie de l'aviation et de la sécurité aérienne, du développement de l'activité portuaire et des liaisons multimodales.

 .

Parmi les membres de la délégation sont, outre la présidente Karima Delli (Verts/ALE), les Français Renaud Muselier (PPE), Dominique Riquet (ADLE) et Christine Revault d'Allonnes Bonnefoy (S&D).  

 .

Programme de la délégation :


Mardi 21/02 après-midi (Toulouse) :
La délégation se rendra à Airbus, premier site industriel de France avec 12 000 emplois. L’enjeu de la rencontre sera d’encourager l’effort d’innovation de l’industrie aéronautique européenne, et d’évoquer les défis auxquels le secteur fait face actuellement : concurrence des pays du Golfe, enjeux de sécurité et performances environnementales des appareils. Cette visite sera aussi l’occasion de rappeler l’attachement de la Commission Transports du Parlement européen aux liens qui unissent Airbus au territoire toulousain. .

Mercredi 22/02 matinée (Toulouse) :
La délégation rencontrera les représentants du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC)/Tisséo. Comme d’autres métropoles, Toulouse connaît des problèmes de pollution. La mobilité urbaine durable est donc un enjeu fondamental. Une troisième ligne de métro est en projet, financée avec des fonds européens (le SMTC est bénéficiaire d’une subvention au titre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe).

Mercredi 22/02 après-midi (Marseille) :
La délégation se rendra au Grand Port Maritime et échangera avec ses représentants sur la stratégie à mettre en œuvre pour répondre aux défis de compétitivité posés par les ports du Nord de l’Europe ces dernières années.  En 2015, le maritime représentait 51% du commerce de biens de l’UE, loin derrière l'aérien (qui transporte 25% de la valeur des biens), la route (20%) et le ferroviaire (2%). On observe toutefois une large domination des ports d’Europe du Nord pour l'entrée et la sortie des marchandises (Rotterdam, Anvers, Hambourg, concentrent 1/5 du tonnage brut échangé).

Jeudi 23/02 matinée (Marseille) :
La délégation ira à la gare Saint-Charles, où voyagent 12 millions de personnes chaque année. Cette fréquentation en progression (7 millions de voyageurs en 2000) est un signal positif, le train étant le mode de transport le moins polluant. L’inter modalité de la gare Saint-Charles est une explication à cette fréquentation en hausse : la gare allie une gare TGV faisant de la desserte nationale et internationale à une gare TER et une gare routière assurant les transports urbains et les lignes longues régionales

Le Parlement européen a adopté le 14 décembre 2016 le 4ème paquet ferroviaire par lequel l'Union européenne est allée au bout du processus d’harmonisation et de simplification de l'accès des citoyens aux trains.

La délégation terminera sa visite à Airbus Helicopters à Marignane, où il sera question du démonstrateur d'hélicoptère hybride à haute vitesse développé dans le cadre du programme européen Clean Sky 2, fonds de recherche pour l'innovation technologique propre dans l'aérien.

Contexte

Le secteur du transport représente des milliers d’emplois en Europe. Les choix stratégiques de l’industrie auront une influence sur la compétitivité du secteur et un impact direct sur le quotidien des citoyens dans les décennies à venir. Après les engagements pris pendant la COP21, les transports doivent s’engager vers une réduction de leur empreinte carbone dont les émissions de CO2 ont augmenté de 30% depuis 1990.

Contact presse :

Emilie BREHAIN, assistante de la commission parlementaire des transports et du tourisme :
+32 498 983 219
emilie.brehain@europarl.europa.eu

 
Lien vers le site web de la commission des transports et du tourisme du Parlement européen
 
Communiqué de presse suite à l'adoption en session plénière du 4ème paquet ferroviaire
 
Lien vers le site du programme de recherche européen Clean Sky