aller au contenu
 
 
 
27/01/2017
 .

Vendredi 27 janvier - Bordeaux

 .
 

Rencontres à Bordeaux autour du commerce connecté

Vendredi 27 janvier, les députés européens Constance LE GRIP (PPE, Île-de-France), Virginie ROZIÈRE (S&D, Sud-Ouest) et Pascal DURAND (Verts/Alliance Libre Européenne, Île-de-France) ont rencontré des acteurs-clés du commerce français en ligne à Bordeaux. Dans le contexte de leur travail législatif au Parlement européen, ils ont notamment échangé sur les obstacles à la vente en ligne, la protection des consommateurs européens, et la nécessité d’un marché unique numérique harmonisé.

 
 .

Les rencontres ont débuté par une visite de Digit-Halles, premier incubateur aquitain spécialisé dans le e-commerce et partenaire de la French Tech. Ils y ont vu l’entrepôt logistique, les bureaux partagés, et rencontré les membres d’ECOM, l’association des e-commerçants aquitains.

Les élus ont ensuite déjeuné avec neuf membres du Club Commerce Connecté de Digital Aquitaine, qui réunit entreprises de la filière numérique, marques et commerçants vendant en ligne. Leurs discussions se sont concentrées sur la nécessité d’établir des règles européennes fiables et claire pour les commerçants et consommateurs en ligne.

Enfin les députés se sont rendus au siège de Cdiscount, l’une des plus grandes plateformes logistiques dédiées au e-commerce en France avec 3 milliards d’euros de volume d’affaires annuel.

Virginie ROZIÈRE (S&D), membre de la commission du Marché intérieur et de la protection des consommateurs et “shadow” rapporteure sur le nouveau règlement visant à contrer le blocage géographique en ligne et sur la proposition de directive sur les contrats de fourniture de contenu numérique a entendu "les inquiétudes de certains commerçants en ligne, pour qui la législation applicable est peu claire dans le contexte de la numérisation de l’économie. C’est à nous de rassurer et  d’expliquer comment s’utilise le marché unique européen."

 

Pascal DURAND (Verts/Alliance Libre Européenne), membre de la commission du Marché intérieur et de la protection des consommateurs et “shadow” rapporteur sur la proposition de directive sur les contrats de vente en ligne de biens physiques : “C’est un vrai sujet européen : il y a des freins au commerce en ligne et pour les commerçants, et pour les consommateurs qui ne savent pas quelles dispositions et garanties protègent leurs achats. Nous allons nous attacher à apporter plus de clarté aux uns comme aux autres.”

 

Constance LE GRIP (PPE), membre suppléante de la commission des Affaires juridiques et “shadow” rapporteure sur la proposition de directive sur les règles contractuelles relatives à la vente en ligne de biens physiques, a résumé : “Je retiens de nos échanges qu'il est essentiel d'harmoniser encore plus les règles européennes pour développer le e-commerce transfrontalier. Créer un marché numérique européen est un vrai défi.”

 
 .

Laurent VERGÈS, Président de l'Association du e-commerce en Aquitaine, a commenté : “Nous avons beaucoup apprécié l’écoute attentive des députés pour les challenges du e-commerce, y compris les aspects de paiements, de transport ou de protection des commerçants. J’espère que le Parlement européen aura à cœur d’y répondre.” Enfin Éric CULNAËRT, Agence de développement et d'innovation en Nouvelle-Aquitaine (ADI) et animateur du Club Commerce Connecté, a ajouté : “Je suis ravi de ces échanges animés, riches et conviviaux. Je remercie les députés d’avoir pris connaissance des besoins et des attentes de l’écosystème du commerce connecté en Nouvelle-Aquitaine.”.

En 2016 et 2017, le Parlement européen est appelé à se prononcer sur de nombreux volets de l’agenda numérique européen, paquet législatif européen destiné à développer le potentiel économique du marché unique numérique, estimé à 415 milliards d’euros annuels.

Dans le cadre du commerce connecté le Parlement européen examine  actuellement de nouvelles règles concernant les contrats de ventes en ligne et de fourniture de  contenus numériques, le blocage géographique et les services de livraisons transfrontières de colis.

 
 .

Gros plan sur trois acteurs du numérique de la Région Aquitaine
Interview d'Agnès Passault (PDF), Cofondatrice et dirigeante d’AQUITEM, entreprise spécialisée dans la gestion des programmes de relations clients pour de grands enseignes, essentiellement françaises, de distribution spécialisée ;
- Interview d'Éric Culnaert (PDF), de l'Agence de développement et d'innovation en Nouvelle-Aquitaine (ADI) et animateur du Club Commerce Connecté ;
Interview de Laurent Vergès (PDF), Président d’ECOM, association  visant à promouvoir le commerce connecté sur la grande région aquitaine et la mobilisation des entreprises digitales.

 
 .
 .
 

Le cycle Europarl.fr Agenda numérique
Dans ce contexte législatif et afin de tenir compte des attentes des acteurs du numérique en France , le Bureau d’Information en France du Parlement européen organise en 2016 et 2017 des échanges entre députés européens et les entrepreneurs du numérique en explorant quatre écosystèmes French Tech à Lille, Bordeaux, Marseille et Rennes. Un événement final de restitution aura lieu à Paris en mars 2017.

 
 .
 .
 

>>>>>>>> Signaler un lien cassé : epparis@europarl.europa.eu <<<<<<<<