aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

ERAMUS+ : le nouveau programme pour tous !

Le 11 décembre 2013, Martin Schulz, Président du Parlement européen, a signé le règlement sur la nouvelle génération du programme d’échange le plus populaire d’Europe : Erasmus. Le programme révisé, rebaptisé Erasmus+, est entré en vigueur le 1er janvier 2014 dans tous les États membres. Avec un budget d’un peu plus de 14 milliards d’euros pour 2014-2020, soit presque le double de son financement précédent, Erasmus+ permettra à 4 millions de jeunes Européens d’étudier ou de se former à l’étranger.

Le programme Erasmus+ aide les étudiants âgés de 13 à 30 ans, les stagiaires, les bénévoles, les enseignants et les formateurs à suivre des études, une formation ou même des activités sportives dans les autres États membres.

Désormais, les dirigeants d’associations de jeunes et les bénévoles pourront aussi profiter des fonds du programme Erasmus+. Le programme introduit également un système de garanties pour faciliter l’octroi de prêts aux étudiants de troisième cycle.

Le programme rassemble les programmes d’éducation et de formation existants : Comenius, Erasmus, Erasmus Mundus, Leonard de Vinci et Grundtvig. Ces programmes gardent leurs noms puisqu’ils sont déjà connus. Erasmus+ inclut aussi le programme Jeunesse en action et couvre pour la première fois le sport.

Le programme Erasmus + se décline en 3 actions, dites « actions clés ».

Action clé 1 - La mobilité à des fins d'apprentissage

Les mobilités d'études et professionnelles au sein de l'Europe sont renforcées, à tous les âges de la vie et pour tous les niveaux de formation. Certaines de ces mobilités pourront s'effectuer depuis et vers les pays partenaires (pays hors Europe) pour l'enseignement supérieur et le secteur jeunesse.

Sont concernés :
. les membres des équipes éducatives et les personnels (scolaire, enseignement supérieur, éducation adultes, formation professionnelle) : pour période de formation et missions d'enseignement ;

. les étudiants : pour période d'étude ou de stage en entreprise ;

. les jeunes en formation professionnelle : pour stages en entreprise ;

. les jeunes hors du système éducatif : pour actions de volontariat (individuel ou en groupe) ;

. les professionnels et décideurs du secteur de la Jeunesse ;

Les Masters conjoints s'intègrent également dans cette action-clé.

Action clé 2 - Coopération pour l'innovation et l'échange de bonnes pratiques

Les projets de coopération internationale et le partage d'expériences entre institutions sont renforcés. Tous les secteurs sont concernés : l'enseignement scolaire, supérieur, la formation professionnelle, l'éducation adultes et le secteur jeunesse.

Quatre types de partenariats sont proposés :
. Les partenariats stratégiques soutiennent la mise en place, le développement ou le transfert de pratiques innovantes en s'appuyant sur des coopérations entre acteurs de l'éducation et de la formation, de la société civile, ou issus des secteurs socio-économiques. Pour un impact plus important, activités de mobilité et actions de coopération peuvent se compléter au sein du projet.

. Les alliances de la connaissance sont des partenariats de grande envergure entre des établissements d'enseignement supérieur et des entreprises. Ce rapprochement avec le monde de l'entreprise doit permettre de moderniser les établissements en générant encore plus d'innovation, de créativité et en adaptant les qualifications aux évolutions de l'emploi.

. Les alliances sectorielles permettent des coopérations entre les établissements de formation professionnelle et les entreprises : création de nouvelles filières, modernisation des pratiques de formation, innovation sociale, etc.

. La coopération internationale avec les pays hors Europe est renforcée et a pour but la modernisation des établissements d'enseignement supérieur, la réforme des modes de gouvernance et des programmes d'enseignement, le renforcement des liens entre l'enseignement supérieur et la société, etc. Sont concernés : les pays du voisinage européen, la Russie, les pays d'Amérique latine, d'Asie et de la zone Afrique-Caraïbes-Pacifique.

Les plateformes informatiques (dont l'initiative e-twinning pour le jumelage électronique) renforcent le travail en réseau.

Action clé 3 - Soutien à la réforme politique

La réforme politique a pour but de renforcer les outils et instruments mis en place pour faciliter la mobilité en Europe ainsi que la coordination des États membres de l'Union dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la jeunesse.

Deux actions spécifiques, l'initiative Jean Monnet qui favorise l'enseignement, la recherche et le débat sur l'histoire, la politique, l'économie, le droit, etc, de l'Union européenne et la coopération dans le domaine du sport complètent ce nouveau programme.

Pour plus d'informations rendez-vous sur le site de l'Agence 2e2f
 

Quelques témoignages...

Coralie, une jeune Française de 21 ans, qui a pris part au projet "Europe-Mobile" coordonné par la Maison de l'Europe des Yvelines en partenariat avec la Fondation Genshagen, nous fait part de son expérience en Turquie dans le cadre du programme Erasmus.
Lire la suite
Porté par deux professeurs du Lycée JP. Timbaud de Brétigny-sur-Orge (91), Mmes Le Moult et Yaich, le projet eTwinning sur la cryptographie a reçu le label de qualité national et européen et a été lauréat du prix national "eTwinning", catégorie Lycée, en 2013. Prenez connaissance ci-dessous du projet et vous aussi lancez-vous dans l'aventure !
Lire la suite