aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

Felix van Groeningen remporte le Prix LUX 2013 avec son film "Alabama Monroe"

« Alabama Monroe », l’histoire d’amour d’un couple belge devant faire face à une perte tragique, a remporté le Prix LUX du Parlement européen 2013. En recevant le prix du Président Martin Schulz devant les députés, le réalisateur Felix van Groeningen a déclaré : « ce prix vous fait découvrir un film que vous n’auriez pas vu autrement ». Le Prix LUX est décerné chaque année à des films qui encouragent la cinématographie, les valeurs et les questions sociales européennes.

Les autres finalistes du Prix LUX 2013 étaient le film anglais « Le Géant égoïste » de Clio Bernard et « Miele », un film franco-italien réalisé par Valeria Golino.

Martin Schulz a félicité le vainqueur et tous les finalistes : « En racontant des histoires sur qui nous sommes et qui nous pourrions être, les films européens contribuent à créer une conscience culturelle pour l’Europe. Les réalisateurs n’ont pas besoin de nous, les politiciens européens, mais nous avons besoin de vous, réalisateurs. Les histoires et les émotions peuvent aider à développe l’identité. Les films européens stimulent un sentiment d’unité en Europe ».

Felix van Groeningen a remercié les députés : « C’est un honneur incroyable de savoir que les députés européens ont vraiment choisi mon film, qu’ils l’ont regardé et qu’ils ont voté pour moi. C’est pourquoi le Prix LUX est une excellente initiative qui vous permet de voir un film que vous n’auriez pas vu autrement. Cela permet à des films d’atteindre des territoires et des pays différents, de sorte que beaucoup de personnes puissent les voir. C’est la raison pour laquelle nous faisons des films » .

Le Parlement européen remet chaque année le prix pour aider à promouvoir des films qui sont au cœur du débat public en Europe. Les films finalistes ont été sous-titrés dans les 24 langues officielles de l’Union européenne et ont été présentés au public durant les journées LUX du cinéma. Cette année, le festival du cinéma européen était plus important que jamais, étant organisé dans les 28 États membres.

Même si les députés européens ont choisi leur film favori, le public peut encore voter pour son film préféré sur le site et sur la page Facebook du Prix LUX. Un heureux gagnant sera invité au Festival international du film de Karlovy Vary en juin/juillet où les dix films en compétition pour l’année prochaine seront dévoilés.

À partir du 8 mars et pendant trois mois, la chaîne de télévision franco-allemande ARTE diffusera gratuitement en ligne le film Die Fremde, de Feo Aladag et lauréat du Prix LUX 2010. Le film sera disponible dans les 24 langues officielles de l’Union européenne.

Le Prix LUX a été décerné à Strasbourg le 11 décembre 2013.

Réagissez sur notre page Facebook
 

Prenez la place d'un député européen le temps d'une projection ! - Angoulême, le 8 novembre 2013

A l'occasion des "Journées du Prix LUX", le Bureau d'information en France du Parlement européen a convié les citoyens à se glisser dans le rôle d'un député européen, le 8 novembre 2013, à la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image à Angoulême pour choisir le film lauréat du Prix LUX 2013.

Après un bref accueil des participants par le Préfet de la Charente, M. Salvador Pérez, le Directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, M. Gilles Ciment, a ouvert la journée avec une courte intervention. Il a indiqué que la Cité avait largement bénéficié des fonds européens (FEDER) pour sa restructuration et qu’il lui avait paru tout à fait évident et normal d’accueillir à titre gratuit le Parlement européen pour une journée de projections. Il a également souligné que la salle de cinéma « Nemo » de la Cité avait vocation à accueillir des projections de films européens permettant ainsi à la diversité culturelle de s’exprimer. Il a souligné que les trois films en compétition pour le Prix LUX 2013 avaient des thématiques qui touchent tous les citoyens européens dans leur ensemble et que leur projection dans tous les Etats membres permettaient de créer une sorte de pont entre les Européens, de montrer que nous sommes tous égaux, que nous ressentons tous les mêmes sentiments dans les affres de la vie.

Puis Catherine Burckel a chaleureusement remercié Gilles Ciment et Gilles Marchal d’accueillir à titre gratuit cette journée de projections. Elle leur a remis, de la part du Parlement européen, un cadeau en reconnaissance de leur implication. Elle a également remercié le Préfet d’avoir accepté d’honorer de sa présence l’ouverture de cette journée et tous les participants d’être venus nombreux. Elle a explicité en quelques mots la genèse et l’objectif du Prix LUX puis a laissé la place à la première projection avec le film « Alabama Monroe ». Les avis étaient unanimes : un très beau film qui « prenait aux tripes ».

L’après-midi, les films « Miele » et « Le Géant égoïste » se sont succédés avec une courte pause. Les participants ont également exprimé leur émotion.

A l'issue des projections, la députée européenne, Nicole Kiil-Nielsen, des experts en lien avec les thématiques des films, M. Jean-Marie Laurent, Président de l’Association « Le Père Le Bideau », M. Jean-Michel Nivet, Délégué départemental de l’ « Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité » (ADMD) et le Dr Evelyne Pitrou-Duterme, Représentante du Comité de Charente de la « Ligue contre le Cancer », avaient accepté d'être présents à cet évènement pour débattre avec les participants. Catherine Burckel a donné la parole à chacun des intervenants pour 5 minutes de présentation. Puis un échange très vif entre les participants et les intervenants a eu lieu. Le Maire d'Angoulême, M. Philippe Lavaud, et son adjoint en charge de la culture, M. Gérard Desaphy, se sont joints à nous au cours du débat.

Après les projections et les débats, les citoyens ont  joué le jeu et ont voté pour leur film favori.

Le cocktail qui a suivi était très convivial et a permis à l’ensemble des participants de continuer le débat très intéressant qui avait été amorcé préalablement entre la Députée européenne, le Maire et son adjoint, les intervenants et les participants.

Pour plus d'informations : catherine.burckel@ep.europa.eu - raphael.briot@europarl.europa.eu

 .
 

Le film franco-italien "Miele" nommé finaliste pour le Prix LUX du cinéma européen 2013

La coproduction franco-italienne, "Miele", réalisée par Valeria Golino, fait partie des trois films sélectionnés aujourd'hui au festival international de cinéma "Venice Days" à Rome, pour le Prix LUX du Parlement européen.

Les trois finalistes ont été sélectionnés parmi dix films candidats et ont été présentés au Festival "Venice Days" par le vice-président du Parlement européen Gianni Pittella (Socialistes et Démocrates, Italie) et la députée européenne Silvia Costa (Socialistes et Démocrates, Italie).

Le Prix LUX sera décerné au film lauréat en décembre lors d'une cérémonie en présence des équipes des trois films en compétition, au Parlement européen à Strasbourg.

Le Prix LUX, créé en 2007 et remis chaque année sur les votes des députés européens, symbolise de manière concrète l'engagement du Parlement européen à soutenir l'industrie cinématographique européenne et ses efforts créatifs.

Le Parlement européen financera le sous-titrage des trois films dans toutes les langues officielles de l'UE. Le film lauréat bénéficiera également d'un financement du Parlement en vue d'adapter la version originale pour les personnes malentendantes et malvoyantes et de promouvoir ces copies.

"Miel", basé sur le roman éponyme d'Angela Del Fabbro, raconte l'histoire d'Irène, une dame seule qui aide les malades en phase terminale à mourir, en toute illégalité mais avec à cœur de les aider à garder leur dignité. Un jour, Irène se rend compte que l'un de ses "patients", Grimaldi, est en fait un homme en parfaite santé qui souhaite se suicider. Une relation intense se développe entre Irène et Grimaldi, qui les changera profondément.

Les deux autres films finalistes sont "The Broken Circle Breakdown" (Belgique) et "The Selfish Giant" (Royaume-Uni).

D'ici à décembre, les trois films finalistes seront projetés au public dans les 28 pays de l'Union européenne.

Le Prix LUX est attribué à des films qui illustrent ou questionnent les valeurs fondamentales de l'identité européenne, explorent la diversité culturelle de l'Europe ou proposent des points de vue sur le processus même de construction de l'Europe.

 

La sélection officielle de dix films dévoilée lors du 48e Festival International du film de Karlovy Vary

Les dix films sélectionnés pour le Prix LUX 2013 ont été dévoilés dimanche lors du 48e Festival International du film de Karlovy Vary. De jeunes cinéastes prometteurs ainsi que des réalisateurs connus donnent un bon aperçu de la diversité et de l'excellence du cinéma européen.

La sélection officielle a été présentée par Oldrich Vlasak, vice-président du Parlement européen, et Silvia Costa, membre de la commission de la culture et de l'éducation, avec deux membres du groupe de sélection du Prix Lux, Karel Och, directeur artistique du KVIFF et Jakub Duszynsky, co-président d'Europa Distribution.

Les dix films de la sélection officielle du Prix LUX 2013 (par ordre alphabétique) sont:

Äta sova d¨(Eat Sleep Die) de Gabriela Pichler - Suède

Grzeli natli dgeebi (In Bloom) de Nana Ekvtimishvili, Simon Groß - Géorgie, Allemagne, France

Krugovi (Circles) de Srdan Golubovic - Serbie, Allemagne, France, Slovénie, Croatie

La Grande Bellezza (The Great Beauty) de Paolo Sorrentino - Italie, France

La Plaga (The Plague) de Neus Ballus - Espagne

Miele (Honey) de Valeria Golino - Italie, France

Oh Boy! de Jan Ole Gerster - Allemagne

Pevnost (Fortress) de Lukáš Kokeš, Klára Tasovská - République tchèque

The Broken Circle Breakdown de Felix van Groeningen - Belgique

The Selfish Giant de Clio Barnard - Royaume-Uni

Chaque année, un comité de sélection composé de 16 membres décide de la sélection officielle du Prix LUX et de la compétition. La compétition officielle inclut trois films qui seront dévoilés lors des journées des auteurs de Venise, à Rome le 23 juillet. Les films seront diffusés dans les 28 États membres de l'Union européenne pendant les "Journées du Prix LUX" et sous-titrés dans les 24 langues officielles.

Le vainqueur, désigné par le vote des députés européens, sera annoncé en décembre à Strasbourg. Le film lauréat sera adapté pour les personnes malentendantes et malvoyantes et le Parlement se chargera de sa promotion.

Lien vers le communiqué de presse

Qu'est-ce que le Prix LUX du cinéma ?

"Construire l'Europe, c'est aussi plaider pour la diversité des cultures et soutenir les métiers de la création". C'est à cet objectif ambitieux que s'est attaché le Parlement européen en créant en 2007 le Prix LUX (lumière) afin de soutenir, à travers lui, le cinéma européen. Il récompense une oeuvre illustrant particulièrement bien l'universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus d'intégration européenne.

Le Prix LUX décerné par le Parlement européen jette un coup de projecteur annuel sur les films qui vont au coeur du débat public européen.
Abordable, populaire et riche en expression culturelle, le cinéma est un véhicule pour la réflexion sur les enjeux sociaux et politiques. Le Prix LUX diffuse les différentes opinions sur les questions de la vie quotidienne et facilite l'intégration européenne.

Lorsque le Parlement européen a créé le Prix LUX, il a décidé de se concentrer sur la distribution, car il estime que c'est le talon d'Achille du cinéma européen. Contrairement au marché nord-américain largement unifié, l'industrie cinématographique dans les pays européens est confrontée à d'énormes difficultés aggravées notamment par les barrières linguistiques.

Le gagnant du Prix LUX ne reçoit pas de subvention directe, mais son film bénéficie d'aides sur :
- le sous-titrage dans les 23 langues officielles de l'Union européenne
- l'adaptation de la version originale pour les malvoyants et les malentendants
- la production d'une copie au format 35mm dans chaque Etat-membre de l'UE.

site officiel du Prix Lux

les lauréats précédents

2012 - "La Petite Venise" (Io Sono Li) d'Andrea Segre
2011 - "Les neiges du Kilimandjaro" de Robert Guédiguian
2010 - "L'Etrangère" de Feo Aladag
2009 - "Welcome" de Philippe Lioret
2008 - "Le silence de Lorna" de Jean-Pierre & Luc Dardenne
2007 - "De l'autre côté" de Fatih Akin