aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

Remise du Prix Sakharov 2013 pour la liberté de l'esprit à Malala Yousafzai - Strasbourg, le 20 novembre 2013

L'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï a fait un plaidoyer passionnant pour plus d'éducation à l'occasion de la remise de son Prix Sakharov 2013 pour la liberté de l'esprit à Strasbourg. "Il y a la pauvreté, l'absence de liberté, la peur et le terrorisme, mais il y a aussi de l'espoir car nous sommes tous unis pour aider ces enfants, pour parler pour eux, pour agir", a déclaré Malala Yousafzaï, honorée pour son combat pour l'éducation des filles malgré les menaces de violence des Talibans.

Lors de son discours, Malala Yousafzaï a déclaré que la force d'un pays ne devait pas être mesurée par son armée, mais par son nombre de citoyens instruits. Elle a également appelé à plus d'aide pour les enfants non scolarisés: "ces enfants ne veulent pas d'iPhone, de Xbox, de Playstation ou de chocolats. Ils veulent juste un livre et un stylo".

La cérémonie s'est déroulée pendant la session plénière de novembre et coïncide avec le 25ème anniversaire du prix. Décerné chaque année par le Parlement européen, il récompense des personnes exceptionnelles qui luttent contre l'intolérance et l'oppression. Dans le cadre de la célébration, 22 anciens lauréats ont participé à l'évènement. Le Président du Parlement européen Martin Schulz a demandé une ovation pour eux et a ajouté: "nos pensées vont aux autres lauréats qui sont toujours privés de leur liberté et aux lauréats qui nous ont quitté: nos applaudissements sont pour eux aussi. Nous ne les avons pas oubliés, ni leurs combats".

Réagissez à cet évènement sur notre page Facebook
 

Malala Yousafzai, lauréate du Prix Sakharov 2013

La  Conférence des Présidents du Parlement européen a décidé le 10 octobre 2013 de décerner le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit à la jeune militante Malala Yousafzai pour son combat en faveur du droit à l'éducation des femmes au Pakistan.

Malala Yousafzai avait 11 ans en 2009 lorsqu'elle a débuté son combat au Pakistan, dans la vallée de Swat, où les talibans interdisaient aux filles d'aller à l'école. Elle tient alors un blog et devient rapidement une voix importante contre de tels abus. Des talibans armés ont tenté de l'assassiner en octobre 2012.

La cérémonie de remise du prix aura lieu à Strasbourg le 20 novembre, durant la semaine qui marquera également le 25éme anniversaire du prix.

Martin Schulz, Président du Parlement européen, a déclaré : "En attribuant le Prix Sakharov à Malala Yousafzai, le Parlement européen rend hommage à la force et au courage extraordinaires de cette jeune femme. Malala se bat pour que tous les enfants aient le droit à une éducation. Malheureusement ce droit est trop souvent nié."

Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit est décerné chaque année par le Parlement européen. Créé en 1988, il récompense des personnalités ou des collectifs qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Ce prix a été nommé ainsi en hommage au dissident russe Andrei Sakharov, lauréat du Prix Nobel de la Paix en 1975 grâce à son travail pour la défense des droits de l'homme et pour la reconnaissance du danger de la course aux armements nucléaires. Tout groupe politique ou groupe formé d'au moins 40 députés européens peut nominer un candidat.

Pour plus d'informations, cliquez sur ce lienPrenez connaissance ici de la vidéo sur le Prix Sakharov
 

Annonce des finalistes

Les prisonniers politiques biélorusses Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich, le dénonciateur américain Edward Snowden, et la militante pakistanaise en faveur de l'éducation des filles Malala Yousafzai sont les trois finalistes du Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit de cette année. Le lauréat sera dévoilé le 10 octobre et le prix de 50.000 euros sera décerné à Strasbourg le 20 novembre.

Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich (au nom de tous les prisonniers politiques en Biélorussie) sont des dissidents du Belarus emprisonnés depuis les manifestations pacifiques à Minsk du 19 décembre 2010 contre la réélection controversée du Président Alexander Lukashenko. Ales Bialiatski est le président du Centre pour les droits de l'homme "Viasna", Eduard Lobau est un militant du front pour la jeunesse "Malady Front" et Mykola Statkevich s'est présenté comme candidat aux élections présidentielles de 2010.

Nominés par Marek Migalski (ECR, PL), Filip Kaczmarek (PPE, PL), Jacek Protasiewicz (PPE, PL) et 39 autres députés


Edward Snowden est un expert informatique américain et un ancien employé de la CIA et de la NSA. Il a publié des informations classées concernant les programmes américains de surveillance massive de communications électroniques. En juin 2013, le gouvernement des États-Unis l'a accusé d'espionnage, de vol et d'utilisation illégale des propriétés du gouvernement. En juillet, il a obtenu l'asile temporaire en Russie.

Nominé par le groupe Verts/ALE et le groupe GUE/NGL


Malala Yousafzai est une jeune fille de 16 ans qui lutte pour le droit des femmes à l'éducation, à la liberté et à l'autodétermination dans la vallée de Swat au Pakistan où le régime taliban interdit aux jeunes filles d'aller à l'école. C'est à l'âge de 11 ans qu'elle a commencé sa lutte en écrivant un blog sous en pseudonyme. Elle est rapidement devenue une voix importante contre de tels abus. Des Talibans ont tenté de l'assassiner en octobre 2012. Depuis, elle est le symbole de la lutte pour les droits des femmes et pour l'accès à l'éducation à l'échelle mondiale.

Nominée conjointement par trois groupes politiques: pour le groupe PPE, par José Ignacio Salafranca (ES), Elmar Brok (DE), Michael Gahler (DE), Arnaud Danjean (FR), Joseph Daul (FR), Gay Mitchell (IE) et Mairead Mc Guinness (IE), pour le groupe S&D, par Hannes Swoboda (AT) et Véronique de Keyser (BE), pour le groupe ADLE, par Guy Verhofstadt (BE), Sir Graham Watson (UK), et Annemie Neyts-Uyttebroeck (BE); par Jean Lambert (Verts, UK); et par le groupe ECR

 

A  noter que pour 2013, les nominés au Prix Sakharov, présentés le 16 septembre 2013 lors d'une réunion conjointe des commissions des affaires étrangères, du développement et de la sous-commission des droits de l'homme, étaient Malala Yousafzai (Pakistan), Edward Snowden (Etats-Unis), Reeyot Alemu et Eskinder Nega (Ethiopie), Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich au nom de tous les prisonniers politiques au Belarus, Mikhail Khodorkovsky (Russie), les "hommes debout" (Turquie), et le CNN freedom project (Etats-Unis).

Prenez connaissance de l'intégralité du communiqué de presse en cliquant iciRéagissez sur ce sujet sur notre page Facebook