aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

Le lauréat du PRIX LUX 2012 s'affiche lors d'un "ciné débat Europe" à Nevers le 11 décembre 2014

300 jeunes étaient présents au « Cinémazarin » de Nevers pour un « ciné débat Europe » autour du film lauréat du Prix LUX 2012 « La Petite Venise », le jeudi 11 décembre 2014. Cette manifestation était organisée par le Conseil régional de Bourgogne et le Centre d’information Europe Direct de Bourgogne en partenariat avec le Bureau d’information en France du Parlement européen représenté par Catherine Burckel.

Après une brève introduction de Madame Elisabeth Gaujour, Conseillère régionale, les jeunes étudiants ont pu visionner le film lauréat du Prix LUX 2012 « La Petite Venise ».

Les avis étaient partagés après la projection : certains ont trouvé ce film « très émouvant » ou l’ont beaucoup apprécié car il met en lumière des thématiques très actuelles comme le racisme, la discrimination, « des stéréotypes qui empêchent de vivre ensemble ». Le débat qui a suivi fut très constructif. Beaucoup de jeunes se sont dits peu informés sur l’Europe, considérant même que c’était une « utopie », qu’il y avait « trop de traités » et que, pour eux, c’était le grand flou. Certains ont indiqué qu’ils ne voyaient pas comment « ils pouvaient infléchir la construction européenne voire la changer ». Plusieurs jeunes dans la salle étaient en âge de voter mais certains ont préféré s’abstenir aux dernières élections européennes « ne sachant pas pourquoi ils devaient aller voter »…

Après tous ces témoignages et ces déclarations, Catherine Burckel et Denis Indract, le Responsable du Centre d’information Europe Direct, ont tenté d’apporter un éclairage concret sur le fonctionnement des institutions européennes, sur les compétences de l’Union européenne et sur ce que l’Europe peut apporter aux jeunes. Certains des jeunes ayant manifesté leur désapprobation contre la montée des populismes en Europe, les intervenants leur ont rappelé le rôle qu’ils pouvaient jouer pour infléchir cette montée en puissance par leur vote aux élections. « S’abstenir, c’est accepter le choix des autres » leur ont-ils rappelé. A la fin de la rencontre, certains jeunes sont venus discuter avec les intervenants et ont accepté de témoigner oralement.

Pour plus d'informations : catherine.burckel@ep.europa.eu