aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
20/10/2016
 .

Jeudi 20 octobre - 18h30 - Lille

 .
 

Les députés européens rendent visite aux acteurs de l’économie numérique

Jeudi 20 octobre, Evelyne Gebhardt (S&D, DE), Karima Delli (Verts-ALE, FR) et Dominique Riquet (ALDE,FR), ont rencontré entreprises et startups de l’économie numérique installées à Lille et à Roubaix. Ils ont échangé sur les enjeux de la protection des données personnelles, les attentes des entreprises et le potentiel de cette économie pour la région située au coeur de l’Europe.

 
 .

Les députés européens et élus locaux ont d’abord visité un centre d’hébergement de données à OVH, leader de l’hébergement internet en Europe basé depuis 1999 dans les Hauts de France. OVH prévoit d’investir  1,5 milliard d’euros dans son développement d’ici à 2020. Les élus se sont ensuite rendus à EuraTechnologies , plus grand incubateur et accélérateur de startups en France et pilier de la French Tech à Lille, où ils ont été accueillis par le Président, Pierre de Saintignon . Ils y ont rencontré les dirigeants de six startups actives dans la protection des données personnelles.

Pour les élus comme pour les startups, ce dialogue doit se poursuivre pour élaborer la réglementation en tenant compte des innovations rapides du secteur et des attentes des citoyens.

Pour les élus comme pour les startups, ce dialogue doit se poursuivre pour élaborer la réglementation en tenant compte des innovations rapides du secteur et des attentes des citoyens.

Evelyne GEBHARDT (S&D), rapporteure du Parlement européen sur la Stratégie pour un marché unique numérique pour l’Europe , a rappelé ses priorités pour l’économie du numérique : “construire un seul vrai marché innovant et réglementé pour le numérique en Europe, et non 28 marchés rassemblés" et  "protéger les données personnelles des internautes pour gagner et garder leur confiance dans l’économie numérique.”

 

Pour Karima DELLI (Verts/ALE), députée européenne élue dans la circonscription Nord-Ouest, “La protection des données personnelles des internautes passe par des accords internationaux respectueux de nos libertés individuelles.”

 

Pour Dominique RIQUET (ADLE), député européen élu dans la circonscription Nord-Ouest : “Le monde des technologies émergentes et le législateur doivent mieux communiquer. Connaître les tendances de l’innovation technologique et ses dynamiques de financement nous permettra de mieux débattre des nombreuses propositions législatives européennes à venir d’ici à 2019.”

 .

Alban SCHMUTZ, Vice-président en charge du développement stratégique et des affaires publiques d’OVH, et par ailleurs Président du CISPE (Cloud Infrastructure Services Providers of Europe), s’est félicité qu’”OVH [ait] grandement contribué au lancement du Code de Conduite CISPE, lancé en septembre et qui définit les règles de protection des données pour les fournisseurs d’infrastructure cloud en Europe.”

Guillaume DELBAR , Vice-président de la Région Hauts-de-France en charge de la rénovation urbaine et de l’innovation, Maire de Roubaix, a conclu : “Le choix de l’écosystème lillois par le Parlement européen n’est  as un hasard : c’est l’un des plus dynamiques d’Europe avec des leaders comme OVH et de nombreuses pépites de la French Tech Lille.”

Enfin, Akim OURAL , adjoint au maire de Lille, conseiller métropolitain en charge de l’économie numérique et administrateur de EuraTechnologies – a conclu : “Je suis heureux que les députés européens soient venus rencontrer les acteurs locaux du numérique. Non seulement parce que l’Union européenne doit comprendre les particularismes territoriaux, mais aussi parce que les données sont un enjeu de service public.”

 .
 
 

Éléments de contexte

Le marché unique numérique en Europe
Chaque jour, près de 315 millions d’Européens utilisent Internet. De multiples enjeux touchent à notre quotidien : vie privée, protection des données, commerce électronique, mégadonnées, Internet des objets…

Depuis la directive 2000/31/CE du Parlement européen et du Conseil du 8 juin 2000 sur le commerce électronique (« e-commerce »), l’Union européenne encadre l’économie numérique pour protéger le consommateur tout en libérant le potentiel économique du numérique. Cette législation s’adapte sans cesse aux nouvelles technologies et à leurs nouveaux usages. En mai 2015, la Commission européenne a présenté l’Agenda numérique : 16 initiatives destinées à développer un potentiel économique estimé à 415 milliards d’euros annuels dans l’Union européenne...

Pour plus d'information :
Page du site de la Commission européenne consacrée à « La stratégie pour le marché unique numérique ».

En mai 2016, le Parlement européen a revu le règlement européen sur la protection des données personnelles . En 2016 et 2017, le Parlement européen sera appelé à se prononcer sur de nombreux volets de
l’agenda numérique européen, paquet législatif européen destiné à développer le potentiel économique du marché unique numérique, estimé à 415 milliards d’euros annuels.

 

Au Parlement européen
En 2016 et 2017, les députés européens seront appelés à se prononcer sur les nouvelles lois européennes de l’agenda numérique afin d’améliorer l’accès aux biens et services numériques, de créer un environnement propice au développement des réseaux et services numériques et de créer une économie et une société numériques.

Dans le rapport d’Evelyne Gebhardt adopté en janvier 2016, le Parlement européen plaide pour un soutien au secteur de l’économie numérique. Il demande d’éliminer les obstacles aux PME, jeunes entreprises et entreprises en expansion, et de saisir les opportunités présentées par les nouvelles technologies de l'information et des communications (TIC) telles que les mégadonnées, l'informatique en nuage et l'internet des objets. Il appelle également à réviser les règles européennes en matière de protection des données de l'UE.

Pour plus d'information :
Voir le communiqué de presse du Parlement européen du 19 janvier 2016 intitulé « Arrêter le géoblocage et stimuler le marché unique numérique ».

 

Le cycle Europarl.fr Agenda numérique
Dans ce contexte législatif et afin de tenir compte des attentes des acteurs du numérique en France , le Bureau d’Information en France du Parlement européen organise en 2016 et 2017 des échanges entre députés européens et les entrepreneurs du numérique en explorant quatre écosystèmes French Tech à Lille, Bordeaux, Marseille et Rennes. Un événement final de restitution aura lieu à Paris en mars 2017.