aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

Exposition "Violence contre les femmes : le Parlement européen s'engage" (8-19 mars 2010)

Mettre à profit la Journée de la Femme pour sensibiliser le plus grand nombre aux violences faites aux femmes, tel est l'objectif ambitieux que s'est donné le Bureau d'Information pour la France du Parlement européen en réalisant du 8 au 19 mars 2010 l'exposition "Violence contre les femmes : le Parlement européen s'engage".

L'Union européenne a beaucoup oeuvré en faveur des femmes, de leurs droits, pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Il nous est donc apparu nécessaire de faire connaître ses initiatives qui ont permis au fil du temps d'indiquer la voie à suivre et ont incité les Etats membres à prendre des mesures audacieuses pour définir un modèle, faire progresser la civilisation et conforter la démocratie.

L'exposition que nous vous proposons aujourd'hui, composée d'une part de dix panneaux thématiques autour de la place des femmes dans la société et d'autre part de photographies de Catherine Cabrol, se veut didactique et propre à encourager la réflexion de chacun afin de concevoir ensemble les actions à mener pour poursuivre les efforts déjà accomplis.

Entrée gratuite du lundi 8 mars au vendredi 19 mars 2010 de 9 h 00 à 17 h 00

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter Catherine Burckel
au 01 40 63 40 08
ou par courrier à l'adresse catherine.burckel@europarl.europa.eu

 

Le vernissage de l'exposition

Dans l'Union européenne, près d'une femme sur quatre souffre de violence physique et plus de 10 % de violence sexuelle. En France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son compagnon !

Le 8 mars, Journée de la Femme, alors que le Parlement européen lançait sa campagne "Violence contre les femmes : on peut l'arrêter !", le Bureau d'Information pour la France inaugurait son exposition "Violence contre les femmes : le Parlement européen s'engage". Pour illustrer cette thématique, à côté de panneaux didactiques retraçant l'évolution de la place des femmes dans la société, nous avons exposé dans nos locaux une sélection de photos de Catherine Cabrol tirées de son magnifique ouvrage "Blessures de femmes".

 

Lors du vernissage, Marie-Christine de Saint-Araille a chaleureusement remercié les participants d'être venus nombreux et a rappelé l'engagement du Parlement européen en faveur des femmes. En 2006, juste avant la coupe du monde de football, le Parlement européen lançait sa campagne intitulée "Carton rouge à la prostitution forcée". En 2007, il adoptait un rapport sur le harcèlement au travail. En novembre dernier, le Parlement européen, dans sa résolution sur l'élimination de la violence faite aux femmes, invitait l'Union à établir un plan d'action global et les Etats à reconnaître la violence sexuelle et le viol comme des infractions pénales. Il a proposé la création d'un numéro commun d'assistance pour les femmes victimes de violence. En février, il a demandé à la Commission européenne d'élaborer une proposition de directive sur la prévention et la lutte contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes et plaidé pour la création d'une année européenne contre la violence envers les femmes.

Marie-Christine de Saint-Araille a ensuite passé la parole à Chantal Brunel, Député de Seine-et-Marne et Vice-présidente de la Commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes.

 

Nommée le 9 mars Rapporteure générale à l'Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes par décret du Président de la République, Mme Brunel a dressé un état des lieux accablant et réclamé la mise en place de structures d'accueil adéquates qui permettent de concilier vie professionnelle et familiale.

Elisabeth Riboud, Secrétaire nationale de l'association présidée par Gisèle Halimi, "Choisir la cause des femmes", a présenté la "clause de l'Européenne la plus favorisée" qu'elle veut voir appliquée dans les 27 Etats membres de l'Union.

Enfin, la photographe Catherine Cabrol a fait part aux participants des bouleversements personnels qu'elle a ressentis depuis qu'elle a choisi de photographier et d'écouter ces femmes qui ont osé parler de leur calvaire. Un témoignage très poignant qui a touché toute l'assemblée.

 

Une très belle exposition à voir absolument !

 

Interview de Madame Noëlle Lenoir, ancienne Ministre des Affaires européennes, Présidente du Cercle des Européens

Noëlle Lenoir nous a fait le plaisir de visiter l'exposition du Bureau, d'où elle est ressortie aussi émue qu'atterrée par l'ampleur de ces violences. Elle appelle "L'Europe à porter très haut le flambeau" pour lutter contre ces "faits inacceptables" dans des démocraties aussi avancées que les nôtres. Dans l'interview qu'elle a consacrée à ce sujet, elle expose son point de vue.

N'hésitez pas à prendre connaissance de la vidéo
 
 .

Les scolaires visitent l'exposition

Outre les visiteurs venus nombreux voir cette exposition, nous avons également eu le grand plaisir de recevoir deux classes de lycées.

 .

Nous avons accueilli le 17 mars 2010 une vingtaine d'élèves d'une classe de première du Lycée Pierre Lescot à Paris, accompagnés de leur professeur  d'Economie-Gestion, Mme Razafintsalama. Cette classe avait préalablement participé à un concours organisé par l'Académie de Paris sur le thème de la lutte contre la discrimination. La visite de notre exposition leur était comme un prolongement logique de leur projet.

Nous avons ensuite accueilli le 18 mars 2010 une vingtaine d'élèves d'une classe de terminale STG du Lycée Jean Moulin à Torcy (Ile-de-France), accompagnés de leur professeur d'espagnol, Mme Rubio. La thématique de la violence contre les femmes est traitée en cours de langues et les élèves auront une épreuve orale au Baccalauréat sur ce sujet.

 

La visite a commencé par une présentation générale sur le rôle du Parlement européen et du Bureau d'information. Les élèves ont ensuite pu visiter et apprécier l'exposition, les photos de Catherine Cabrol les ayant particulièrement émus.

 
 

Une visioconférence a ensuite été organisée avec Mme Magnano, Chef d'unité à la commission parlementaire "Droits de la femme et égalité des genres" (FEMM) du Parlement européen. Mme Magnano a expliqué aux élèves le travail d'une commission parlementaire et plus spécifiquement au sein de la commission FEMM. Ce lien direct avec le Parlement européen à Bruxelles a permis aux élèves d'avoir un aperçu plus concret de l'institution.

Quelques exemples des sujets abordés : la lutte contre la discrimination faites aux femmes ;  l'impact de la crise économique sur les femmes ; la lutte contre les écarts salariaux ; la proposition de la commission FEMM de prolonger le congé de maternité à 20 semaines.

Les professeurs et les élèves se sont livrés ensuite au jeu des questions-réponses. Citons quelques-unes de leur interrogations : les propositions de l'UE pour lutter contre la discrimination ; l'existence ou non d'une législation européenne sur les écarts salariaux ; la France est-elle une bonne élève dans le respect des lois européennes ?

Notre stagiaire, Faustine Gauthier, a également eu un échange intéressant avec les élèves sur le travail associatif européen.

Un kit de documents sur le Parlement européen a été remis à chacun.