aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
28/01/2016

Exposition « Une mémoire contre l’oubli » - portraits réalisés à Buchenwald en 1944 -1945 par le rescapé Georges Despaux

Le Bureau d'information en France du Parlement européen a accueilli l'exposition "Une mémoire contre l'oubli", du 19 janvier au 11 février 2016 à Paris. Cette exposition présentait 70 des 180 portraits clandestins dessinés par le prisonnier politique Georges Despaux durant son temps au camp de concentration nazi de Buchenwald.

 

Arrêté en 1944, Georges Despaux fut déporté à Auschwitz puis à Buchenwald. C'est là qu'il fit connaissance avec un jeune étudiant en médecine belge, Henri Vanmolkot. Despaux dessine des portraits de ses camarades et des scènes de la vie au camp avant de confier ses dessins à son ami belge. Les portraits présentés dans l'exposition sont prêtés par le fils de celui-ci, Rik Vanmolkot.

L'inauguration de l'exposition a eu lieu le jeudi 28 janvier en présence de Nicole Fontaine, ancienne présidente du Parlement européen, des députés européens Constance Le Grip, Christine Revault d'Allonnes Bonnefoy, et Robert Rochefort, ainsi que des membres de l'Office des Anciens Combattants, des associations Amnesty International, la Ligue des Droits de l'Homme, la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung, et Christophe Cognet, réalisateur du film "Parce que j’étais peintre" sur l’art rescapé des camps nazis.