aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 

Frédéric Arnould (Vitrolles - Lituanie)

« Pour nous, les Méditerranéens, les Lituaniens sont des gens vraiment très différents. Mais leur culture est incontestablement européenne. J'ai appris à les apprécier dans les affaires : ils sont droits, n'ont qu'une seule parole et ne varient pas. On s'aime vraiment bien ». Frédéric Arnould est le petit-fils du fondateur de la société Surplus Autos installée à Vitrolles. Algérie, Portugal... Les ressortissants étrangers ont toujours constitué la majorité des clients de l'entreprise familiale créée en 1968.

Mais après la chute du mur de Berlin, cet autodidacte a vu arriver des citoyens de ces pays baltes à la recherche de véhicules à remettre en état pour la revente sur leur marché national. Une grande partie de sa clientèle fait désormais le voyage depuis la lointaine Lituanie.

« Les entrepreneurs ou les particuliers lituaniens sont plutôt à la recherche de grosses cylindrées essence et automatiques. Nos clients savent que nous respectons toutes les normes en vigueur et que nous sommes reconnus par de grandes compagnies d'assurance. Cela les rassure, ce qui est primordial pour ce type d'affaires », assure le jeune chef d'entreprise. Ce Vitrollais de 26 ans aime l'aspect cosmopolite de son travail que l'on retrouve aussi chez ses salariés. Une trentaine de personnes sont effectivement employées dans la revente de véhicules accidentés ou de pièces détachées automobiles.

« Les Lituaniens sont d'excellents commerçants », insiste Frédéric Arnould. « Ils sont exigeants sur la qualité et prennent beaucoup de temps avant de se décider. Mais ce sont des gens sympathiques et très réglos. Depuis près de dix ans que nous travaillons ensemble, nous n'avons jamais eu aucun problème. Nous avons noué de véritables
relations de confiance ».

Depuis le développement d'Internet, les liens commerciaux ont évolué entre l'entreprise vitrollaise et ses clients de Vilnius. Ces derniers commandent désormais souvent leurs modèles d'après des photographies. En simplifiant les formalités douanières, l'adhésion à l'Union européenne devrait permettre de développer encore ce type de commerce avec la Lituanie.

Pour avoir côtoyé tant de temps des Lituaniens, c'est désormais au jeune homme de se déplacer pour mieux connaître ses clients. Après avoir visité la Pologne et l'Ukraine, Frédéric Arnould prépare désormais un voyage en Lituanie. Ouvert et curieux, il a hâte de séjourner dans les sites dont lui ont tant parlé ses clients qui, grâce à leur entrée dans l'UE, retrouvent la famille européenne.

« Je pense y aller en hiver pour que le dépaysement soit complet », annonce-t-il.

« D'après ce que je sais, les Lituaniens savent recevoir et profitent de la vie. Et puis, c'est toujours sympa d'aller chez des gens que l'on connaît depuis des années ».